Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Le projet d'implantation du supermarché secteur Canet et Cordier avec l'entrée sur l'avenue du général de Gaulle

Le projet d'implantation du supermarché secteur Canet et Cordier avec l'entrée sur l'avenue du général de Gaulle

Depuis l’arrêt du projet de révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme) par le conseil municipal de Laudun-l’Ardoise le 19 juin 2014 et durant les quelques mois qui ont suivi, notre groupe "Laudun l'Ardoise Renouveau", qui a voté « contre » cette délibération, a rencontré les habitants de notre commune pour connaitre leur avis sur cette révision.

Nous avons remarqué en premier lieu que la plupart des personnes approchées étaient très intéressées par le sujet et plusieurs d’entre elles nous ont fait part de remarques assez pertinentes. Parmi eux les commerçants et riverains du secteur Canet et Cordier qui vivent cette révision d’une façon différente des autres habitants, on peut les comprendre.

Ce travail réalisé par notre groupe en peu de temps montre que la population communique volontiers si on prend la peine de l’informer et c’est bien là que le bât blesse.

En effet, le Maire de l’époque, Patrice PRAT puis son successeur depuis le 23 mars 2014, étaient chargés de faire une large concertation publique du 20 décembre 2012 au 19 juin 2014. Le bilan de cette concertation publique a par ailleurs été présentée lors du conseil municipal du 19 juin 2014 en même temps que l’arrêt du projet par Philippe PECOUT, nouveau Maire de Laudun-l’Ardoise qui se félicitait qu’il n'y ait eu aucune opposition au projet pendant toute cette période qui a duré 1 an et demi. C’est ce que nous avons rejeté en votant « contre » cette délibération qui n’avait aucun sens car personne n’avait réellement été informé, pas plus les commerçants que les riverains.

La suite nous a donné raison car Ils ont vivement réagi à l’appel de notre groupe et ont participé de façon active à l’enquête publique du 15 juillet au 19 août en faisant des commentaires pertinents auprès du commissaire enquêteur. Notre groupe a également analysé ce projet et a produit une longue liste de remarques également à destination du commissaire enquêteur et du Maire de Laudun-l’Ardoise (voir fichier en bas de page).

Il y a 57 personnes qui se sont manifestées pendant cette enquête qui a duré un mois cet été :

  • 35 d’entre elles se sont exprimées pour l’agrandissement du marché U actuel et de son parking. C’est une nécessité et on les comprend mais ils ont globalement réagi sur ce seul point. Ce sont ces commentaires qui sont qualifiés de "favorables" pour la majorité municipale.
  • Les 22 autres personnes ne sont pas forcément hostiles à l’agrandissement du marché U et de son parking mais elles traitent le sujet dans son ensemble et mettent en évidence des incohérences et un manque de préparation pour un projet qui date pourtant de quatre ans si on écoute les élus de la majorité.

Au final, le commissaire enquêteur, que j’ai moi-même rencontré en lui faisant part de nos inquiétudes, a donné un avis défavorable, ce qui est exceptionnel, pour cette révision simplifiée du PLU, en approuvant notre groupe sur presque tous les points soulevés.

Le conseil municipal s’est ensuite réuni le 14 octobre 2014, notamment pour l’étape suivante, l’approbation de la révision du PLU.

En ouverture de séance, M. le Maire a lu mot pour mot, pas plus ni moins, 2 pages de texte rédigées, on le devine, par la société sous-traitante qui gère toute la stratégie du PLU depuis des années dans notre commune.

Cette fois-ci, il n’a pas demandé à cette société de venir expliquer à sa place, comme elle le fait habituellement avec des mots techniques et indigestes, la position de la majorité municipale. J’avais d'ailleurs été surpris par le représentant de cette société le 19 juin 2014 qui répondait à la place des élus à toutes les questions et notamment à une de mes questions concernant la stratégie de la commune en matière de PLU. J’avais vivement réagi en lui disant qu’il ne devait pas s’exprimer sur la stratégie mais seulement donner des détails techniques sur le sujet en question. La stratégie est réservée aux élus. Le problème est que personne dans les rangs de la majorité n’a pu répondre sur ces questions. Le PLU est un sujet que la majorité ne s’est pas approprié et qu’elle maitrise mal alors que c’est l'un des deux principaux sujets, avec le budget communal, qu’un conseiller municipal se doit de maitriser, qui plus est, quand il est dans l’équipe majoritaire, laquelle prend les décisions qui vont écrire de façon indélébile l’avenir de notre commune.

C’est sur cette question que j’ai ouvert mon propos dans ce conseil municipal, le 14 octobre 2014, après que Philippe PECOUT eut fini de lire son texte. J’ai demandé à l’équipe majoritaire dans son ensemble si elle avait bien eu le rapport du commissaire enquêteur et si elle l’avait lu. Je n’ai pas eu de réponse malgré le silence que j’ai souhaité marqué après ma question. J’ai continué en demandant ce que les conseillers en avaient pensé. Toujours rien si ce n’est une timide intervention de M. le Maire me demandant de continuer mon propos et de ne pas insister.

C’est consternant de voir qu’on peut voter des sujets aussi importants sans les connaitre. Je tiens à ce que les habitants de Laudun-l’Ardoise le sachent parce qu’ils doivent avoir conscience de la situation et des risques qu'elle induie pour leur avenir et celui de notre commune.

Il suffit de regarder le plan de ce secteur pour voir un mélange incohérent de zones. D’abord Upa (chateaubriand) puis AUf (cave coopérative) ensuite Upa (une poignée de maisons après la cave) puis de nouveau AUf (le nouveau supermarché) puis enfin Upa (les nouveaux logements). Un enfant de six ans dessinerait mieux le PLU de ce secteur. J'ai bien peur qu'il n'y ait tout simplement pas de stratégie de la part des élus.

Après ce démarrage assez révélateur de M. le Maire et le mutisme de l’équipe majoritaire, j’ai posé les questions qui préoccupent notre groupe et les personnes qui ont fait des commentaires étayés mais je n’ai eu aucune réponse de M. le Maire qui s’est contenté de dire : « on verra plus tard », « on reviendra sur ces sujets », etc…

Les riverains présents lors de cette séance ont eu beaucoup de mal à garder leur calme et M. le Maire a rappelé que le public n’a pas le droit de s’exprimer dans un conseil municipal. Certes, je lui ai dit qu’il avait tout à fait raison sur ce point mais qu’en ce qui le concerne, il avait le devoir de s’adresser à eux pour leur expliquer les raisons de ce passage en force contre l’avis du commissaire enquêteur, de surcroit sans tenir compte d’un seul commentaire émis par les habitants de la commune. N’est-ce pas lui qui parlait de démocratie participative il y a seulement quelques mois lors de la campagne électorale pour les élections municipales? Ceci n’est pas sans rappeler la façon d’agir de son prédécesseur qui était passé en force lors de l’implantation de la société FM Logistic à l'Ardoise sans tenir compte des inquiétudes des habitants ni des réserves du commissaire enquêteur préconisant la collecte des eaux de ruissellement des surfaces imperméabilisées.

J’ai vraiment beaucoup de mal à comprendre cette façon de gérer la commune. L’ombre de son prédécesseur plane-t-elle encore sur Laudun-l’Ardoise? C’est une évidence.

Ceci devient beaucoup plus évident jour après jour car c’est Patrice PRAT en personne qui reçoit maintenant les riverains et les commerçants pour parler du PLU et qui dirige les débats en présence de M. le Maire, réduit au rang de spectateur dans ces réunions.

A défaut de réunions pendant un an et demi, on rattrape en catastrophe après l'approbation du PLU. C'est tout simplement ahurissant.

En résumé, il n’y a eu aucun débat lors du conseil municipal du 14 octobre 2014. Philippe PECOUT a tout simplement refusé de discuter des préoccupations de notre groupe et des personnes concernées par cette révision simplifiée du PLU. Il n’a pas voulu dire comment son prédécesseur et lui avaient communiqué pour organiser la concertation d’un an et demi et a fini par avouer qu’il n’a tout simplement pas fait de concertation publique. C’est consternant. On ne respecte pas la population.

C'est la gestion municipale façon Patrice PRAT depuis plus de 20 ans.

Quant aux conseils municipaux, voila ce à quoi ils ressemblent depuis ce mandat : Un Maire muet quand son prédécesseur n’est pas là et un prédécesseur présent par intermittence qui pourrit les débats en monopolisant la parole afin de priver le groupe d’opposition de son droit d’expression. Le tout sans substance. Quid de l’avenir de notre commune et de ses habitants dans ces conditions ?

Commentaires du groupe "Laudun l'Ardoise Renouveau" sur le projet de révision simplifiée du PLU (secteur Canet et Cordier)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article