Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Jeannette BOUGRAB en soutien à Nicolas SARKOZY à Saint Laurent des Arbres

 

DSCN9765

Yves CAZORLA et Jeannette BOUGRAB au Château Correnson

 

 

DSCN9757

Yves CAZORLA et Jeannette BOUGRAB

 

 

DSCN9755

Jean-Marc ROUBAUD Député du Gard et Jeannette BOUGRAB Secrétaire d'état auprès du Ministre de l'Education Nationale

 

 

DSCN9773

Jeannette BOUGRAB et Ali BEKHTI au premier plan

 

 

Jean-Marc ROUBAUD, Député du Gard et Michel Anastasy, Maire de Saint Laurent des Arbres ont reçu aujourd’hui à Saint Laurent des Arbres, Jeannette BOUGRAB Secrétaire d’état auprès du Ministre de l’éducation Nationale chargée de la jeunesse et de la vie associative.

Plusieurs convives étaient présents pour le déjeuner au restaurant la Louisia : Monick TAPISSIER Conseillère Régionale, Jean-Marc JORDA Maire de Sabran, Olivier JOUVE Maire de Saint Genies de Comolas, Ali BEKHTI Conseiller municipal à Saint Laurent des Arbres et Yves CAZORLA Délégué Cantonal UMP.

 

Après la visite de la cave du Château Correnson à Saint Génies de Comolas et la dégustation de vin, tout le monde avait rendez-vous à 15h00 à l’hôtel Yatis de la zone de Tesan pour une réunion publique.

 

Michel ANASTASY, Maire de Saint Laurent des Arbres a tout d'abord salué les personnes présentes à cette réunion organisée par la famille BEKHTI. Ensuite Mme la Ministre a eu l'occasion, par un discours émouvant de retracer l’histoire des harkis et pieds noirs et la reconnaissance le 14 avril 2012 à Perpignan par le président Nicolas SARKOZY de la responsabilité de la France dans l’abandon des harkis par le gouvernement de 1962.

 

"La France se devait de protéger les harkis de l'histoire, elle ne l'a pas fait. La France porte cette responsabilité devant l'histoire, c'est cette responsabilité que je suis venu reconnaître ici à Perpignan, Rien ne peut expliquer, rien ne peut excuser l'abandon de ceux qui avaient fait le choix de la France" avait déclaré Nicolas SARKOZY lors de son discours..


Jeannette BOUGRAB est revenue sur son histoire familiale. Son père s'est engagé dans l'Armée française en pleine guerre d'Algérie. 

"Quand on est fille de harki, on apprend les choses par pointillés. On n'ose pas aborder ce sujet car les plaies n'ont pas encore cicatrisées" a-t-elle déclaré. 

 

Elle a aussi rappeler les insultes qu’ont subit les harkis traités de "sous hommes" par Georges FRECHE en 2010 sans que le premier secrétaire de l’époque, François Hollande, aujourd’hui candidat à l’élection présidentielle ne condamne ces faits.

 

"C'est grace à la proposition de loi de Raymond COUDERC, voulue par Nicolas SARKOZY qu'on a pénalisé les injures faites aux harkis" a poursuivi Jeannette BOUGRAB pour que les insultes faites aux harkis ne puissent plus faire l'objet d"un non lieu comme ce fut le cas pour Georges FRECHE.

 

Elle a conclu la réunion par un appel à voter pour le candidat de la majorité Nicolas SARKOZY, seul candidat crédible, ce dimanche 6 mai 2012 pour le 2ème tour des élections présidentielles (album).

 

Yves CAZORLA.                                                                                             

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article