Publié par yves.cazorla.over-blog.com

 

 Un employé municipal campe devant la mairie de Laudun-l'Ardoise

 

hamid benhamza

Hamid BENHAMZA : "le tort de porter le même nom que son père"

 

 

Voila déjà plusieurs jours que M. Hamid BENHAMZA campe devant les locaux de la mairie de Laudun-l'Ardoise mécontent du traitement qui lui est réservé par M. le Maire.

 

"Je demande depuis plusieurs années qu'on m'entende mais rien n'y fait". "Hier on m'a dit que j'allais être affecté à l'entretien du cimetière et aujourd'hui, on me dit que ce n'est plus possible". Dépressif et à bout, il proteste en brandissant une pancarte pour dénoncer des agissements contraires au droit du travail : "Pas de prime depuis 12 ans - mes droits bafoués - le tort de porter le même nom que mon père pour une histoire qui ne regarde que la justice - ségrégation et favoritisme - abus de pouvoir ou vengeance personnelle".

 

Selon lui, le traitement qui lui est reservé par M. le Maire vient du différent que l'édile aurait avec son père depuis plusieurs années, affaire de la rue charcot toujours en cours de jugement devant les tribunaux.  

 

Les appréciations émis lors de ses entretiens professionnels font pourtant état d'un employé dont l'investissement est reconnu par les responsables hiérarchiques qu'il a eu tout au long de sa carrière.

 

Un peu gênée par la situation, l'adjointe en charge du personnel Catherine Lavios dit ne pas avoir de solutions pour recaser l'employé affecté au débroussaillage alors que les médecins ont prescrit depuis juin 2010 une incapacité à travailler en contact avec la poussière.

 

Selon elle, seul M. le Maire peut prendre une décision mais l'édile n'est plus disponible pour sa ville depuis qu'il est Député puisque qu'il etait à l'assemblée nationale en début de semaine et en mission parlementaire en Turquie jusqu'à samedi. Il a néanmoins été joint en urgence par l'adjointe au personnel qui a informé l'employé qu'il le recevrait samedi 14h00 en mairie.

 

Cette affaire sera suivie par l'opposition municipale pour le respect des droits du salarié.  

 

Yves CAZORLA.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article