Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Réunion publique sur la fraude sociale

 

 

phoca_thumb_l_ump_gard_roubaud-40-copie-1.jpg

 

 

 

phoca_thumb_l_ump_gard_roubaud-48-copie-1.jpg

 

 

Jean Marc ROUBAUD et Monick TAPISSIER étaient aux cotés de dominique TIAN député des bouches du Rhône et membre de la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale pour animer une réunion publique au chateau du Val de Cèze ce jeudi 1er décembre 2011 à 19h00.

 

Après l'introduction de Jean-Marc ROUBAUD et devant un public attentif et réactif venu en nombre, Dominique TIAN a exposé les multiples dérives de notre système de sécurité sociale mises en lumière par les travaux de la mission parlementaire (travail illégal, faux numéros de sécurité sociale, fausses cartes vitales, fausses déclarations de retraite, de conditions de ressources, prestations CMU détournées…) et les solutions proposées et adoptées ensuite par le gouvernement pour renforcer la lutte contre la fraude. Le député a évoqué également les différents amendements proposés actuellement au débat de la loi de financement de la sécurité sociale.

 

Plus de 450 millions d’€ par an - fraude détectée et expertisée par la Cour des Comptes- sont versés aux travailleurs illégaux (185 M€), aux fraudeurs aux arrêts maladie ( 156M€), aux prestations familiales ( 90 M€) et sociales( 26M€). Dominique TIAN estime que la fraude sociale représente 20 milliards d’€.

 

Dans un contexte de dégradation des comptes sociaux, la prise de conscience de la nécessité d’une action menée transversalement et coordonnée entre les différentes administrations est devenue aujourd’hui une priorité. Croisement de fichiers, prise en compte de redéfinition de critères , vérification des données , modification du mode de gouvernance des administrations sont autant de moyens à mettre en œuvre et de pistes de réflexions à engager.

 

Les parlementaires qui ont pris cette initiative entendent bien la poursuivre et concourir à la réduction des dépenses de l’Etat.

 

Rapport parlementaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article