Publié par yves.cazorla.over-blog.com

M. Serge VERDIER dérape en mairie de Laudun-l'Ardoise

 

urne municipale 1

 

 

 

 

On ne présente plus M. Serge VERDIER Conseiller Municipal, Vice président à la Communauté de communes RCL, Président de la maison de l'emploi du Gard Rhodanien, membre de multiples syndicats intercommunaux, trésorier délégué de la fédération socialiste du Gard, etc...

 

Le dimanche 22 avril 2012, M. le Maire lui avait confié la présidence du bureau de vote N°3  salle Félix Devaux à Laudun-l'Ardoise pour le 1er tour des élections présidentielles.

 

En fin de journée, après la clôture des 5 bureaux de vote de la commune, les 5 présidents avaient pour mission de ramener toutes les enveloppes et les feuilles de résultats au bureau centralisateur en mairie de Laudun.

Alors que tout se déroulait dans la plus grande courtoisie dans le bureau centralisateur, M. Serge VERDIER a fait une entrée très agressive qui a mis mal à l'aise l'ensemble des personnes présentes.

 

Cette attitude a été suffisamment grave pour être abordée au Conseil Municipal, ce que j'ai fait  ce soir (26/04/2012 à 19h00) devant tous les élus et M. le Maire qui s'est excusé pour le comportement du conseiller municipal qui, lui, n'a pas dit un mot. Personne ne s'en est plaint.

 

Ci-dessous, mon intervention au conseil municipal du 26 avril 2012:

 

"M. le Maire,

Vous avez organisé les 5 bureaux de vote de Laudun-l’Ardoise dimanche dernier pour le 1er tour des élections présidentielles.

Tout s’est bien déroulé pendant le scrutin et je vous en remercie.

J’étais moi-même délégué pour tous les bureaux de vote à Laudun-l’Ardoise avec pour mission ultime de viser les feuilles de résultats définitifs pour chaque bureau.

Comme il ne m’était pas possible d’être partout en même temps, j’ai été gentiment invité à attendre l’arrivée de ces imprimés au bureau centralisateur en mairie en présence de plusieurs élus, la presse, les employés municipaux, la police municipale, etc…

Dans ce cadre, j’ai visé les feuilles des bureaux vote N°1, 2, 4 et 5 sans que cela n’émeuve qui que ce soit dans l’assistance.

Les choses se sont très violemment compliquées quand M. Serge VERDIER, que vous aviez nommé président du bureau de vote N°3 est apparu tremblant de colère et vociférant sans raison dans la salle où nous étions faisant même tomber les deux grandes boites qu’il portait et qui contenaient les enveloppes des électeurs.

Pourquoi un tel comportement ? A ce moment-là, personne ne comprenait son attitude, j’ai été moi-même très surpris qu’il s’en prenne violemment à ma personne ensuite en criant qu’il voulait un code électoral pour montrer que je n’avais rien à faire dans le bureau centralisateur.

Vu la situation et en accord avec Mme Souchon, j’ai préféré quitter la salle même si je n'étais pas tenu de le faire en demandant qu’on me donne rapidement cette dernière feuille pour la viser et regagner mon domicile.

Après plusieurs minutes derrière la porte, ne voyant aucun signe, j’ai décidé m’en aller et si je n’ai pas pu assumer jusqu’au bout mon rôle de délégué, c’est M. Serge VERDIER qui en porte l’entière responsabilité.

C’est une habitude chez lui, un jour il invente un article du code des collectivités territoriales, un autre jour, il se donne en spectacle en inventant un article du code électoral. Le code électoral n’interdit pas à un délégué d’être présent dans le bureau centralisateur contrairement à ce qu’il a hurlé dimanche.

Par conséquent, je vous demande de l’appeler à un peu plus de retenue et je ne saurais trop vous conseiller de mieux soigner votre choix pour l’organisation du 2ème tour le dimanche 6 mai 2012.

S’il devait y avoir un autre incident de ce type, je ne manquerai pas de le signaler en préfecture car c’est intolérable de la part d’un élu qui plus est président d'un bureau de vote.

Pour finir, j’ai apprécié l’attitude de Mme Souchon qui était désolée d’une telle situation et qui s’est excusée alors qu’elle n’y était pour rien"

 

M. le Maire a ensuite pris la parole :

"M. CAZORLA je vous présente au nom du conseil municipal toutes mes excuses pour le désagrément que vous avez subi.

J'étais en mairie mais je n'ai appris cet incident qu'après et j'en ai parlé avec Serge VERDIER il a compris et cela ne se reproduira plus."

 

Je conclurai avec une intervention faite par M. Serge VERDIER fraichement nommé président de la MDE il y a quelques mois quand on lui a posé la question suivante pour le magazine RCL : " Si vous aviez à qualifier la MDE (Maison de l'Emploi du Gard Rhodanien), que diriez vous ?", il a alors répondu "Un agitateur local". Les évènements de dimanche me laisse penser qu'il voulait se définir lui-même...   (Magazine N°2 de RCL)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article