Publié par yves.cazorla.over-blog.com

 

Photo-PR.jpg

 

Ils seront quatre, peut-être cinq à défendre les couleurs du Parti radical valoisien dans le Gard aux cantonales de mars. Hier soir, la fédération gardoise que préside Gilles Grasset a officialisé les candidatures de Jean-Luc Chapon sur le canton d'Uzès, d'Yves Cazorla à Roquemaure, de Jean-Marc Mounet sur le canton de Saint-Mamert et de Bernard Sendra à Aigues-Mortes.

Du côté de Pont-Saint-Esprit, la situation est plus complexe. Gilbert Baumet, conseiller général radical sortant, n'était pas présent hier soir à cette présentation officielle. Suite à sa lourde défaite aux municipales dimanche, ce dernier a fait savoir, par la voix de Gilles Grasset, qu'il réfléchissait :   « Il réserve sa candidature et fera savoir dans les jours à venir quelle sera sa décision », a rapporté le président du Parti radical valoisien.

Ailleurs, la situation est plus claire, quoi que. Toujours allié à l'UMP, le Parti radical valoisien tente aussi de s'émanciper un peu depuis le départ de Jean-Louis Boorlo du gouvernement. Cela se traduit sur le plan local par une volonté du Parti radical de maintenir ses candidats au second tour partout où ce sera possible et par un positionnement à géométrie quelque peu variable. Jean-Luc Chapon est ainsi investi par le Parti radical et soutenu par l'UMP et le Nouveau Centre. Idem pour Yves Cazorla sur Roquemaure.

En revanche, sur le canton d'Aigues-Mortes, Bernard Sendra se présente contre le conseiller général UMP sortant Léopold Rosso. Sans état d'âme : il a expliqué hier soir vouloir mettre fin   « à un système sclérosé ».

Interrogé sur ces positionnements divers et variés, Gilles Grasset a expliqué :   « Tous les candidats que nous avons investis ou que nous soutenons portent nos valeurs ou des valeurs communes aux nôtres. »

Des valeurs de laïcité et d'humanisme auxquelles Gilles Grasset espère, à l'occasion de ces cantonales, redonner quelques couleurs dans le Gard, terre historique du radicalisme. (source Midi Libre du 04/02/2011)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article