Publié par yves.cazorla.over-blog.com

 

Grand oral de Patrice PRAT sur le budget de la commune de Laudun-l'Ardoise

 

 

 

taux-taxe-fonciere-bati-2011-commune-LAUDUN-L-ARDOISE

Taux d'imposition de la taxe foncière sur les propriétés baties (www.proxiti.info)

 

 

 

C'était aujourd'hui le grand oral de Patrice PRAT sur le budget de la commune à 18h00 au forum de Laudun-l'Ardoise.

 

Epaulé par le Directeur Général des Services M. Lionel PERES et l'adjoint aux finances M. Gérard PRIVAT, il a tenu à prouver point par point la bonne santé des finances communales.

 

L'objectif était de convaincre les quelques 120 personnes présentes dont une majorité d'employés communaux qu'il a gentiment invités à être présents, quelques soutiens du  parti socialiste Bagnolais, des élus du conseil municipal et une poignée d'habitants inquiets de la politique financière de l'édile ou acquis à sa cause.

 

Pari réussi donc avec une explication de texte un peu dirigée avec beaucoup de graphiques customisés pas toujours digestes et à propos mais avec un certain impact et c'est ce qu'il affectionne même s'il n'a donné aucune source permettant de vérifier les données concernant la moyenne des communes similaires à la notre qui ont été utilisées pour la comparaison.

 

De fait Laudun est un exemple pour les autres selon lui mais que pouvait-on attendre de cette réunion ?

 

- Il n'allait pas dire à son public qu'il mérite le bonnet d'âne, pour la commune la plus dépensière, que lui a decerné le site des contribuables associés dans l'argus des communes.

- Il n'allait pas dire que l'argent du contribuable est mal géré par des décisions sans concertation avec les habitants notamment dans l'investissement des halles qui ne servent à rien sur la colline sainte foy.

- Il n'allait pas dire que les travaux sur le ruissellement des eaux pluviales de l'Ardoise ont été baclés par manque de préparation et ont donc été très couteux sans résultats puisqu'ils sont inachevés. Tient tient, il a pourtant insisté sur le fait qu'il faut anticiper !!!

- Il n'allait pas dire que la dette représente 95% des revenus de la commune, qu'elle a augmenté de 188% entre 2000 et 2012 et qu'elle représente un endettement d'environ 7 000 € (hors intérêts) à payer dans ses  impôts locaux futurs pour un couple avec deux enfants.

- Il n'allait pas dire qu'il a dépensé 280 000 € d'argent public pour des travaux sur un chemin privé.

- Il n'allait pas dire qu'il a augmenté les impôts de 20% en début de mandat ce qui lui assure environ 500 000 € de plus dans les recettes de fonctionnement. Tout le monde peut maintenant comprendre comment on équilibre un budget (graphique n°1 de la présentation).

- Il n'allait pas dire qu'il a fait des dépenses superflus et inutiles en 2012 comme par exemple l'achat d'un fauteuil de manager à 800 € à M. CHAPON et des statues à 50 000 € au lieu de faire des économies comme beaucoup de communes par temps de crise (je n'ai pas vu de graphique sur ce sujet).

- Il n'allait pas dire que l'état accentue son désengagement au détriment des collectivités alors qu'il approuve la politique suicidaire du gouvernement AYRAULT.

- Il n'allait pas dire qu'il est en procès avec nombre de ses administrés, qu'il se glorifie de gagner tous ces procès et qu'il préfère attaquer ces pauvres gens en justice plutôt que de favoriser la discussion.

 - Il n'allait pas dire .... on va s'arrêter là car la liste pourrait être bien plus longue.

 

Non, il n'a rien dit de tout cela. Il souhaitait juste convaincre au bout d'un 3ème mandat ceux qui pourraient peut-être lui être infidèles dans quelques mois pour le verdict des urnes.  

 

En effet, l'échéance arrive et elle lui fait peur, le mine parce qu'il sait qu'il ne pourra pas faire les mêmes promesses une quatrième fois sans les tenir.

 

En conclusion, je dis bravo. Il a bien maitrisé son sujet et il aura à coup sûr convaincu les élus de la majorité municipale, la majorité de ses soutiens et peut-être une partie des employés communaux qu'il avait sollicités pour garnir la salle. Soit environ 70 personnes. Il reste maintenant à convaincre les électeurs qui auraient dû être là ce soir et qui font partie des 5511 personnes qui sont restées chez elles.

 

Yves CAZORLA.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article