Publié par yves.cazorla.over-blog.com

 

Cérémonies du 8 mai 1945

 

  8mai2013.jpg

 

 

 

Les cérémonies commémoratives du 8 mai 1945 se sont déroulées dans notre cité en présence des élus, des anciens combattants, des enfants  et des habitants de la commune avec la participation de la chorale du collège du Bosquet de Bagnols sur Cèze, son chef de chœur Mme Goudet et de M. Veyssière  principal du collège.

  

Dans un premier temps, au chef lieu le cortège a démarré du Point Info, à 10H, pour se diriger vers le monument aux morts du cimetière communal.  Puis vers les 11H le même cérémonial s’est déroulé à l’Ardoise.
Dans les deux cas il appartenait au député maire Patrice Prat de présider les cérémonies en présence de Bernard Euvrard président des anciens combattants. Une section de la CCL (Compagnie de Commandement et de Logistique) aux ordres du Sergent Randria Nome Hinjanahary, rendait les honneurs, avec le clairon Gérard Dehe de l’Amicale des Anciens Légionnaires. Les autorités militaires étaient présentes avec l’adjudant chef Ighir président des sous-officiers du régiment, représentant  le chef de corps du 1er REG. Le major Rupar commandant la gendarmerie de Laudun ; l’Amicale des Anciens  de la Légion Etrangère avec son président Manfred Holzhauser et son porte drapeaux ainsi que les portes drapeaux de la mairie et des anciens combattants. On notait la présence des adjoints et des élus du conseil municipal (majorité et opposition) de la police municipale; des représentants des associations de la commune ; le père Philippe Jullien, curé de la paroisse.
Le message de l’UFAC a été lu par Bernard Euvrard alors que le député maire donnait lecture du message de M.Kader Arif, ministre de la défense chargé des anciens combattants. Des enfants de la commune entouraient les officiels pendant les dépôts de gerbe. Dans un silence de cathédrale la chorale du Bosquet a entonné l’hymne national, suivi du chant des partisans. Dans son intervention le député maire au cours des deux cérémonies a salué la présence de toutes les autorités civiles, militaires et religieuses. Il s’est ensuite adressé tout particulièrement à tous ces jeunes garçons et filles présents à ce rassemblement pour évoquer avec beaucoup de conviction, le devoir de mémoire et du souvenir alors que comme dans les années trente, aujourd’hui  la France et l’Europe traversent une grave crise économique, sociale et politique.
Un vin d’honneur a clos ces deux dépôts de gerbes.
(source Midi libre).       

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article