Publié par yves.cazorla.fr

Présentation de Jean-Claude MAGES

Jean-Claude MAGES

 74 ans

 

De Père ingénieur chez Citroën, « père de la DS 19 » et de 6 enfants élevés par une mère au foyer.

Marié à Anita Linares, qui a grandi une grande partie de son enfance à Laudun L’Ardoise, avec laquelle j’ai eu  un fils, Matthieu, âgé  aujourd’hui de 19 ans.

 

Après mes études à l’école d’architecture de la rue du Cherche Midi à Paris, j’intègre en septembre 1966, le bureau d’étude Henri Chomette installé à Paris mais également dans de nombreux pays Africain (Côte d’Ivoire, Cameroun, Djibouti, Ethiopie, Gabon, Guinée Equatoriale, Benin,  Zaïre etc..).

En juillet 1967, le chef d’agence d’Abidjan de passage sur Paris me remarque et me propose de le suivre à Abidjan avec pour missions la responsabilité du bureau des études et chargé d’affaires.

En septembre 1980 je m’associe au groupe BEHC et prends la direction de l’agence du Cameroun.

Début 1991, pour des raisons familiales je quitte définitivement l’Afrique.

Je m’installe alors sur Montpellier chez un Architecte devenu « Architecte Promoteur » que je quitterai au début de l’année 2000.

Au cours de ces années africaines  j’ai eu « à participer » (l’Architecture n’étant pas un Art de soliste) à de nombreux projets, dont, entre autres :

  • Palais Présidentiel et Résidence de Chefs d’état (Guinée Equatoriale, Bénin, Gabon),
  • Ministère des Finances Abidjan et Yaoundé,
  • Banques Société générale en Côte d’ivoire et au Cameroun,
  • Ensemble immobilier à Abidjan, bureaux commerces,
  • Logements résidentiels,
  • Logements sociaux (plus de 6000 logements).

Et bien d’autres    

 

J’ai et j’ai eu de nombreuses passions : 

Le ski alpin que je pratique encore aujourd’hui, les rallyes automobiles comptant pour le championnat du monde, comme co-pilote (Celui du Maroc 1° équipage indépendant, Bandama en côte d’Ivoire 7 °, Zaïre 2°, etc..) et aujourd’hui un sport du 3° âge, le golf.

J’ai également participer à l’organisation du rallye du Cameroun dont j’ai assuré la direction pendant l’épreuve.

Rotarien de 1984 à 1990, j’ai eu à participer à l’organisation de la 6ème conférence de District à Douala en charge de l’accueil des invités qui m’a valu les félicitations du Président.

 

En 1996, le village de Laudun l’Ardoise avait fière allure.  Au fil des années, j'ai vu ce joli village se dégrader, bref celui qui m’avait accueilli en 1996 n’était plus du tout le même fin des années 2010.

 

En 2014 les élections municipales m’ont donné l’opportunité de participer au changement  en me présentant sur la liste d'Yves Cazorla.

Depuis, je participe à la préparation des conseils municipaux avec l’ensemble du groupe et assiste aux conseils municipaux afin de mieux connaitre le fonctionnement de notre commune et ainsi pouvoir le moment venu  être opérationnel immédiatement.

Durant ces quatre dernières années, la gestion, plus qu’aléatoire de la commune par le Maire, l’a poussé à démissionner. Il est inconcevable de penser qu’il puisse à nouveau occuper le poste de premier magistrat de notre commune. C’est la raison pour laquelle je renouvelle mon engagement auprès d'Yves Cazorla et de tous ses colistiers qui pour moi sont la seule liste à pouvoir agir dans l’intérêt de l’ensemble des Laudunois et des Ardoisiens.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article