Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Les places étaient chères pour le conseil municipal du 19/12/2017

Les places étaient chères pour le conseil municipal du 19/12/2017

Jamais il n'y a eu autant de monde au conseil municipal de Laudun-l'Ardoise mais les derniers événements et les multiples échanges via la presse de quelques élus ont inquiété les habitants qui sont venus voir par eux-même ce qui se passait au sein de l'assemblée municipale.

Il s'agissait de voter pour ou contre le maintien dans leurs fonctions d'adjoints de Mmes Durand et Borrelly.

Philippe Pecout toujours Maire a minima jusqu'à la fin de l'année, a tout de suite voulu marquer son autorité en n'autorisant pas les prises de parole avant le vote.

Mais avec d'autres élus de la majorité dissidente, nous avons protesté contre cette position abusive ce qui a provoqué une suspension de séance de 10 minutes demandée par Philippe Pecout.

Il a également demandé au public de sortir de la salle, ce qui a provoqué les deux premiers couacs de la soirée. En effet, le public aurait pu rester à l'intérieur puisqu'il s'était bien comporté jusque là et personne n'a compris pourquoi on lui demandait d'affronter le froid ne serait-ce que pour 10 minutes.

Il y eu alors les prises de parole de plusieurs conseillers municipaux avec des échanges assez vifs et un comportement inacceptable dans une assemblée publique d'une élue majoritaire.

En ce qui me concerne, au nom du groupe "Laudun l'Ardoise Renouveau", je suis resté sur l'ordre du jour en expliquant en détail les raisons de notre vote en faveur du maintien dans leurs fonctions d'adjoints de ces deux élues.

Je l'ai expliqué clairement dans mon intervention sans ambiguïté pour presque toutes les personnes présentes.

Les votes ont ensuite eu lieu et les délibérations ont été adoptées à une très courte majorité par 15 voix contre 14.

Le spectacle donné par notre assemblée aujourd'hui n'était pas à la hauteur de ce qu'on est en droit d'attendre d'un conseil municipal qui va encore une fois faire l'objet d'articles de presse pas forcément valorisant pour notre commune et ses habitants.

Il est vraiment temps que les choses s'apaisent et que tous les élus travaillent dans l'intérêt général en se retroussant les manches et en laissant les égos de côté.

Le calme et la sérénité doivent revenir à Laudun-l'Ardoise.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article