Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Un Maire qui ne sait plus comment s'en sortir

La réaction de M. le Maire suite à son renoncement à faire appel dans l’affaire l’opposant à M. Dauzon est surprenante.


Contrairement à ce qu’il prétend, il n’a pas reçu M. Dauzon avant que l’affaire ne soit portée par les avocats.


C’est à l’initiative de M. Dauzon que la rencontre a eu lieu pour abandonner les poursuites mais il a essuyé un refus de l’édile de retirer sa plainte.


Une lettre sous forme de pétition lui avait été adressée pour lui demander d’annuler la procédure en lui expliquant ce que les habitants attendaient de lui :


Bien sûr qu’il ne faut pas laisser dire n’importe quoi sur les réseaux sociaux, c'est évident, mais un rappel à l'ordre aurait peut-être été envisageable au lieu de sortir l'artillerie lourde.


De plus, quand on considère des propos diffamatoires pour soi, il parait logique qu'on demande leur suppression immédiatement.


M. le Maire a laissé passer 3 mois sans demander la suppression de ces propos pour que l’huissier fasse son travail et transmette la citation à comparaître à M. Dauzon.


Ces propos ne le gênaient peut-être pas tant que ça s'il a décidé d'attendre aussi longtemps ou la finalité de cette procédure était peut-être autre. Comme par exemple, faire fermer le groupe Facebook en question qui compte un nombre très important de membres.

 

Un Maire qui s'inscrit en victime


Oui, derrière un administrateur, il y a aussi un individu, une famille, des habitants, des citoyens de la commune, de "sa commune". Mais il faut y réfléchir avant et agir en conséquence.

Qu'il ne souhaite plus revivre un tel procès ne fait pas de lui une victime. C'est bien à son initiative que cette action a été lancée engageant avec lui l'ensemble de son conseil municipal.

La victime c'est bien M. Dauzon dont la demande d'abandon des poursuites n'a jamais été entendu par l'édile pendant les 8 mois qu'a duré cette affaire.

 

Un Maire lâché par son équipe


Il a fait appel sur les conseils de son avocat puis a renoncé à la demande de la quasi-unanimité de son équipe. Quelles conclusions doit-il en tirer ?


Dire que notre action avait une dimension politique est la seule façon pour lui de se défendre. Il se trompe encore. Il fallait aider M. Dauzon et qui pouvait le faire sinon des élus afin d'informer et de mobiliser les habitants.


Selon lui je serais procédurier. Le larousse en donne la définition : « Qui aime la procédure, intenter des procès. » Est-ce moi ou plutôt lui qu’il décrit ?

 

Rien ne va plus entre Maire et prédécesseur


Quant au commentaire sur son prédécesseur, il n’a jamais fait aucun doute qu’il était son premier conseil sur cette affaire. Il le confirme aujourd'hui mais les habitants de la commune n'ont rien appris sur ce point.

L'ambiance promet d'être mouvementé lors des prochains conseils municipaux à Laudun-l'Ardoise.


Sur le dernier point abordé (location du forum), Patrick Pannetier et moi attendrons plus d'infos de la part de l'équipe majoritaire sur la future location du forum pour donner un avis.

midi libre du 12 août 2017

midi libre du 12 août 2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article