Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Il fait appel sans consulter son équipe et renonce sous sa pression

J’ai essayé de joindre M. le Maire par deux fois lundi et mardi via son secrétariat pour lui demander de revoir sa position mais il ne m’a pas rappelé et j’ai ensuite reçu un SMS de sa part mardi à la mi-journée :
Il m’informait qu’il avait pris la décision ce mardi matin après consultation de la majorité municipale, de lever l’appel et d’accepter le jugement du tribunal de Nîmes.
Au nom du groupe "Laudun l'Ardoise Renouveau", je suis très content pour M. Dauzon qui mériterait plus la médaille de la ville pour le service public qu’il offre bénévolement avec sa page Facebook, que l’acharnement qu’il subit depuis 8 mois.
C’est une très bonne chose. Nos efforts ont été récompensés.
Notre commune s’est donné en spectacle dans tout le Gard Rhodanien avec cette affaire qui aurait dû se limiter à une discussion le jour même plutôt qu’une citation à comparaître reçue 3 mois plus tard. 
Si j’étais concerné, j’aurai contacté M. Dauzon immédiatement pour demander la suppression des propos diffamatoires le plus vite possible au lieu d’attendre comme il l’a fait, sans communiquer, pendant 3 mois.
Quand on juge un propos diffamatoire pour soi, on ne pas tolérer d'attendre 3 mois pour demander sa suppression.


Une majorité désunie

M. le Maire est toujours difficile à suivre : il perd le procès et annonce dans la foulée qu’il fait appel, engageant l’ensemble des 23 conseillers de sa majorité sans les consulter.
S’il change d’avis aujourd’hui, deux jours après, sous la pression de son groupe, c’est qu’il n’est plus suivi et que son équipe ne lui fait plus confiance.
Ceci conforte notre sentiment que ses membres n’étaient pas au courant de la décision d’envoyer M. Dauzon devant les tribunaux.
Nous constatons que cette commune n’est plus dirigée et il y a longtemps que tous les habitants s’en sont aperçus. 
Elle vogue comme un bateau ivre. Tout va à vau-l’eau.
Il n’y a pas de projet qui soit bien mené depuis longue date (maison Albert André, déviation de l’Ardoise, procédures de PLU annulées, rémunération des adjoints, gestion du personnel communal, fête votive, etc.) et les décisions contradictoires au lieu de les rassembler, divisent les habitants.
Combien de temps va-t-il encore pouvoir rester aux commandes ? Les rumeurs de démissions vont-elles se confirmer ? Quid de l’état de Laudun-l’Ardoise à la fin de ce mandat ?
Ce sont des questions que, comme nous, les Laudunois et les Ardoisiens se posent face à ce constat.

Isolé et égratigné par son prédécesseur

Concernant la réaction de Patrice Prat, elle arrive 11 mois après le constat d'huissier et 8 mois après la réception de la citation à comparaître par M. Dauzon.
C'est une réaction sage mais un peu tardive. Qui ne dit mot consent, non ?

midi libre du 09/08/2017

midi libre du 09/08/2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article