Publié par yves.cazorla.over-blog.com

billet d'humeur du 29 mars 2017

Un petit billet d'humeur


Le conseil municipal s’est réuni hier mercredi 29 mars 2017 pour le vote du budget 2017 dont les orientations avaient été présentées il y a une semaine (22/03/2017).


Au vu des recettes prélevées sur les impôts locaux l’année dernière qui sont malheureusement maintenues intégralement cette année et l'absence d'investissements, les finances de la commune se portent un peu mieux.


C’est déjà ça mais vous verrez également tout au long de cette année que des dépenses importantes et inutiles demeurent.


Je n’ai pas pu assister à ce conseil municipal car j’étais en déplacement professionnel pour les deux dernières séances de l'assemblée municipale. De retour sur Laudun le 22 mars 2017, j'avais tout de même pu assister à la fin des débats sur les orientations budgétaires.


On pourrait penser que quelqu’un dans la majorité municipale s’est renseigné sur le calendrier de mes absences professionnelles pour fixer les dates de ces deux conseils municipaux importants pour la commune et auxquels je tiens absolument à assister.


Mais on ne peut pas imaginer une chose pareille. Ce sont probablement les hasards du calendrier et les disponibilités des uns et des autres qui ont amené M. le Maire et son groupe a choisir ces dates. A Laudun-l’Ardoise on n’est pas comme ça.


Il en a été de même pour les deux commissions des finances qui ont précédé ces deux conseils municipaux. Elles ont eu lieu sans moi.


Pendant la séance d'hier, un conseiller municipal que je ne nommerai pas (ce serait lui faire trop d’honneur), a quand même tenu à faire remarquer mes deux absences pour attirer l’attention du public présent et laisser penser que je n’étais pas suffisamment investi dans les affaires de la commune.


Tous les membres du conseil municipal savent depuis de longues années que je suis un des plus assidus d’entre eux.


Ils savent aussi que j’interviens assez souvent sur beaucoup de sujets de façon éclairée le plus souvent sans obtenir de réponses satisfaisantes de M. le Maire et de sa majorité. C’est ainsi.


C'est complètement déplacé et trop facile de dénigrer quand les principaux intéressés sont absents et ne peuvent se défendre par eux mêmes.


Qu’à cela ne tienne, mon collègue Patrick PANNETIER et moi-même avons travaillé ensemble et à distance sur tous les points de ce conseil municipal et nous l’avons préparé avec le plus grand sérieux.


Je tenais donc à préciser que malgré ces difficultés, les conseils municipaux sur les orientations budgétaires et sur le vote du budget sont pris au sérieux et le seront toujours.


Patrick PANNETIER était présent hier et a, par ailleurs, bien exposé l’avis de notre groupe avec toutes les questions qui restaient en suspens et rien ne lui a échappé malgré mon absence.


Comme quoi ce n’est pas le nombre d’élus qui garantit la qualité. On peut le vérifier tous les jours dans bon nombre d’assemblées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article