Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Présentation du rapport annuel 2015 sur l'eau et l'assainissement non collectif en conseil municipal

Présentation du rapport annuel 2015 sur l'eau et l'assainissement non collectif en conseil municipal

Ce soir le Conseil municipal n'a duré que 53 minutes. Lors de la présentation du rapport annuel 2015 sur l'eau potable par l'adjoint à l'urbanisme, nous avons posé quelques questions:

Pour information, la maison de l'eau est un syndicat intercommunal qui gère la compétence eau potable et assainissement non collectif pour le compte de la commune. Il est composé des 7 communes suivantes pour la compétence eau potable : Le Pin, Tresques, Gaujac, Connaux, Saint Paul les Fonts, Laudun-l'Ardoise et Saint Victor La Coste.

Un délégué et un suppléant ont été élus par le conseil municipal pour représenter la commune au sein de ce syndicat.

 

14% d'augmentation du prix de l'eau

Question n°1 - Qu'est-ce qui est mis en œuvre pour limiter l'augmentation du prix de l'eau sur la commune. L'augmentation est de 14% entre 2011 et 2015 et 3,3% pour la seule année 2015. Le prix global de l'eau (assainissement compris) est à 3, 24€/m3 en 2015, beaucoup plus que la moyenne du département du Gard qui est de 2,84€/m3 (rapport CRC année 2014).

Réponse : Le tarif est indexé sur le coût de la vie. Tout augmente.

Que voulez-vous répondre à ça ? 14% en 4 ans et 3,3% en 2015, le coût de la vie ? On peut juste comprendre que le prix va continuer d'augmenter.

 

Un déficit croissant du compte annuel du résultat de l'exploitation

Question n°2 - Nous n'avons pas eu le rapport du délégataire (SAUR) sur l'eau potable. Le rapport de la chambre des comptes (CRC) donne un compte annuel du résultat de l'exploitation (CARE) en déficit chaque année avec un déficit cumulé de 2011 à 2014 de 510 000€ et de 209 000€ pour la seule année 2014. Qu'en est-il en 2015 ?

Réponse: Je poserai la question au Président du syndicat et je lui demanderai qu'il me fasse un rapport sur ce point.

Dommage que l'adjoint à l'urbanisme et également délégué de la commune pour ce syndicat ne soit pas au courant de ces données importantes. Vous ne trouvez pas ? On peut par ailleurs les trouver sur le rapport que notre groupe n'a pas eu mais qui est à la disposition des délégués du syndicat et a fortiori ceux de Laudun-l'Ardoise. La question suivante aurait pu être : Que fait-on pour remettre ces comptes à l'équilibre ? Nous n'aurons malheureusement pas l'occasion de la poser.

 

Des pertes deux fois supérieures à la moyenne du département

Question n°3 - Le rendement du réseau est de 60%. C'est à dire que les pertes en eau sont d'environ 530 millions de litres par an repartis sur les 7 communes du syndicat. Soit deux fois plus que la moyenne nationale si on rapporte les pertes en eau en proportion de la longueur des tuyaux. Qu'est-ce qui est fait pour améliorer la situation et diminuer les pertes ?

Réponse: le réseau est vieillissant.

Un peu maigre comme réponse d'autant que les pertes ont augmenté de 44% entre 2013 et 2014. Ce qui montre que la dégradation du réseau s'accentue. On devra se contenter de la réponse donnée.

 

La commune pas suffisamment représentée en séance intercommunale

Question n°4 - En 2015, sur les 7 réunions du Conseil syndical de la maison de l'eau, 6 ont eu lieu sans représentant de la commune de Laudun-l'Ardoise. Ces informations ont été vérifiées via le syndicat sur tous les comptes rendus de 2015. Ce n'est pas comme ça qu'on va pouvoir défendre les intérêts de la commune.

Réponse: Il y a une erreur sur ces documents. J'ai été absent qu'une seule fois.

Notre réaction : S'il y a une erreur sur tous ces documents, pourquoi ne pas les avoir fait corriger quand vous en avez pris connaissance ? Pourquoi le syndicat indiquerait-il que les délégués de Laudun-l'Ardoise étaient absents ?

Fin de discussion sur ce point car M. le Maire nous a coupé le micro en disant que nous ne sommes pas là pour distribuer les bons points et les mauvais points...

Chaque année nous posons les mêmes questions et chaque année nous avons à peu de choses près les mêmes réponses. Il nous semblait important de montrer qu'il faut plus d'analyse des données de ce rapport annuel et un plan d'actions pour montrer que tout est fait pour améliorer la situation.

En gros plus de suivi sur cette délégation de service public qui a un impact sur tous les habitants quel que soit leur revenu.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article