Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Affluence record pour un conseil municipal à Laudun-l'Ardoise (photo ML)

Affluence record pour un conseil municipal à Laudun-l'Ardoise (photo ML)

 

Affluence record pour un conseil municipal

Les Laudunois et les Ardoisiens sont venus nombreux à l’appel du groupe « Laudun l’Ardoise Renouveau » pour assister au conseil municipal et plus particulièrement au vote des taux de la fiscalité locale en forte hausse.

Ils ont constaté le manque de courage de M. Le Maire qui n'a pas souhaité confirmer l'augmentation importante de la taxe d'habitation qu'ils vont devoir subir.

Celui-ci a minimisé cette hausse des taxes avec une démonstration travaillée, projetée sur écran et a tenu à s'assurer la présence du Député et ancien Maire de la commune pour lui porter main forte dans cette épreuve trop difficile pour lui et sa majorité.

 

Un Député qui s'auto-congratule

On a ensuite clairement assisté à un monologue du Député, pour l’occasion conseiller municipal, qui a pourri le débat, se distribuant un nombre incalculable de bons points en racontant tout ce qu'il aurait fait de bien selon lui, pour la commune pendant ses 19 ans de mandat.

Ce comportement était attendu car il est coutumier du fait ; Il y avait la presse dans la salle et il prenait le relais du Maire en difficulté afin de minimiser la hausse des taxes devant les habitants qui s’étaient déplacés.

Tout y est passé : les inondations de 2002 et 2003, le développement économique, la villa Montesquieu, etc. Mais il n'a pas parlé de la construction des Halles Planchon. Ce n'est peut-être pas un bon souvenir pour lui.

Pas moyen de l'interrompre pendant presque 40 minutes.

Le but étant, vous l'aurez compris, de d'extraire son interlocuteur du sujet qui nous concernait, la hausse des taxes locales, bien aidé par M. Le Maire qui avait décidé que le sujet serait clos après son intervention.

Yves CAZORLA a essayé plusieurs fois de l'interrompre en lui disant qu'il était hors sujet, qu’il commençait à lasser les personnes présentes et que celles-ci s'en allaient petit à petit mais il a clairement dit qu'il s'en moquait car il ne s'adressait pas au public.

 

Présentation minimaliste de M. le Maire

Avant cela, M. le Maire s’est essayé à minimiser l'augmentation des taxes en donnant les produits supplémentaires attendus pour chaque taxe prélevée par la commune en 2016 (TH : 259 080 €, TFB : 119 208 €, TFNB : stable). C'est donc environ 380 000 € dont la commune aurait besoin pour boucler son budget.

Son budget 2016 à l'ordre du jour présente pourtant un produit des taxes locales en hausse de 452 000 €. On minimise à tous les niveaux pour cette explication de texte.

Il explique ensuite cette augmentation en comparant les taux de Laudun-l'Ardoise avec les communes voisines qui sont un peu plus élevés. Il essaie de convaincre en disant que les taux n'ont pas augmenté depuis 7 ans.

Pourquoi devraient-ils augmenter puisque les bases d'imposition sont réévaluées tous les ans ?

Il oublie également de dire que Laudun-l'Ardoise a la chance de bénéficier de la plus grosse indemnité compensatoire de tout le Gard Rhodanien reversée par l'agglo soit 3,7 millions d'euros. 

Un trésor que lui et son prédécesseur n'ont pas su et ne savent pas gérer.

Sa démonstration habile se base sur la moyenne des produits supplémentaires attendus, répartis sur les 2150 foyers fiscaux recensés à ce jour. Ce qui fait selon lui, par foyer fiscal, une augmentation de 120,50 € pour la taxe d’habitation et 27,75 € pour la taxe foncière bâti soit 148,25 € au total.

Il a ensuite annoncé une baisse de la taxe des ordures ménagères de 35 € par foyer fiscal ce qui donne au total, toujours selon lui, 113,24 € soit 9,43 € par mois.

Selon le Député, qui l’exprime avec arrogance, c'est seulement le prix d'un paquet de tabac par mois. 

La vérité, c’est que quelle que soit la somme moyennée par an, par mois, par jour ou par seconde, au final, l’augmentation de la part communale sera a minima de 56% (environ 60% en intégrant l’augmentation annuelle de la valeur locative) pour la taxe d’habitation et de 7% sur la taxe foncière (environ 10% avec l'augmentation des bases d'imposition).

A propos de taxe foncière, M. le Maire qui est aussi Conseiller Départemental, n’a pas non plus assumé la hausse de 10% qui va être votée par le Département et qui s'ajoutera à celle votée en conseil municipal.

 

L'argument de la baisse de la TEOM : un leurre

M. le Maire a annoncé que la négociation avec l'agglomération du Gard Rhodanien avait abouti à une réduction de la TEOM pour 2016.

La TEOM prélevée par l’agglomération du Gard Rhodanien couvre le coût de la collecte et du traitement des ordures ménagères de chaque commune qui la composent.

Laudun-l’Ardoise a décidé de faire prélever en plus de cette TEOM une taxe de 105 000 € que lui reverse l’agglomération.  Un bonus sous forme d’impôt masqué sans informer la population.

C'est cet impôt masqué non justifié que nous dénonçons depuis des années et que M. le Maire s'apprête à réduire de moitié. Il n'y a évidemment pas eu de négociation avec l'agglomération qui n'a rien à dire sur cette somme qui ne lui revient pas.

Sa baisse ne peut en aucun cas justifier l'augmentation des taux des taxes locales.

 

Une dette de la région en ultime argument

Un dernier argument sorti du chapeau par M. le Maire qui informe pour la première fois le conseil municipal d'une somme 356 000 € que devrait la région Languedoc Roussillon depuis 3  ans et qui fera probablement l'objet d'un recours devant les juridictions compétentes.

Merci pour l'info. Quoiqu'il en soit, et bien qu'il soit important de récupérer cette argent, ceci ne justifie pas la gestion hasardeuse de l'équipe en place et la hausse importante des impôts que vont supporter les contribuables annuellement à partir de 2016.

 

Un engagement électoral parti en fumée

Le candidat aux élections municipales Philippe PECOUT de mars 2014 énonçait son programme municipal dans un fascicule distribué à la population avec un engagement  oublié.

"Une fiscalité raisonnable en garantissant une bonne santé financière note AAA+" (photo ci-dessus).

Il n’a jamais été en mesure de tenir cet engagement tant sa ligne de conduite est floue et sans stratégie. C’est une gestion au coup par coup et notre groupe a de grosses inquiétudes sur le devenir de Laudun-l’Ardoise d’ici 2020.

Nous sommes vraiment désolés, pour les nombreuses personnes présentes lors de ce conseil municipal, du spectacle donné par les élus qui n'assument pas leurs responsabilités vis à vis d'eux, masquent la vérité et les ignorent au point de se moquer de leur présence.

Des promesses de 2014 déjà oubliées

Des promesses de 2014 déjà oubliées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article