Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Tribune actualisée du groupe Laudun l'Ardoise Renouveau du 21 avril 2016

Tribune actualisée du groupe Laudun l'Ardoise Renouveau du 21 avril 2016

Notre groupe municipal "Laudun l'Ardoise Renouveau" a été à nouveau sollicité pour la tribune du magazine municipal que vous allez recevoir prochainement dans vos boites à lettres.

Le version que nous avons transmise le 12 janvier n'a pas pu être publiée suite à une erreur extérieure aux service communaux.

Vous trouverez ci-dessous le texte actualisé et transmis le 21 avril 2016. Il est composé des 3500 caractères espaces compris imposés par la majorité municipale:

 

Groupe LAR (M. IGHIR, Y. CAZORLA) le 21/04/2016

 

Budget 2016 :

Le voile est tombé lors du conseil municipal du 31/03/2016 en présence de nombreux habitants invités par notre groupe.

M. le Maire ne l’a pas dit devant le public mais il s’agit bien d’une augmentation de +56% de la taxe d'habitation et de +7% de la taxe foncière sur les propriétés bâties qu’il impose. C'est inacceptable !

C’est trop pour les contribuables Laudunois et Ardoisiens qui ne se sont pas encore remis de l’augmentation de 25% de la taxe des ordures ménagères et de celle de 1336% imposée par l'agglomération sur la taxe foncière en 2015.

A ces augmentations, il faut rajouter l'augmentation annuelle des bases d'imposition et l'augmentation de 10% de la taxe foncière votée par l’assemblée départementale dont M. le Maire fait également partie.

Ceci lui permet d’équilibrer un budget non maitrisé et a pour conséquence une nouvelle baisse du pouvoir d’achat des ménages qui les met encore plus en difficulté.

Par ailleurs, les taux prélevés par l'agglo ne changent pas en 2016 hormis l'augmentation des bases d'imposition.

On pourrait expliquer cette décision par la volonté de ne pas faire un nouvel emprunt ou la justifier par le désengagement de l’état pour désendetter le pays.

Mais toutes les communes sont dans ce cas depuis plusieurs années et même si elles n’approuvent pas les baisses de dotations, elles s’organisent avec une gestion économe afin de ne pas reporter ces contraintes sur le contribuable qui reste le dernier maillon de la chaine et qui ne peut, hélas, pas récupérer ces sommes ailleurs.

Nous faisons depuis plusieurs années des propositions simples et efficaces pour une gestion saine des finances publiques. Nous les avons renouvelées dans notre programme municipal et à chaque vote du budget.

Mais M. le Maire n’a pas anticipé malgré nos nombreuses alertes sur ces sujets.

Pire, il persiste en faisant vivre la commune au-dessus de ses moyens avec des dépenses inutiles comme l’organisation d’une étape de l’étoile de Besseges, aux retombées négligeables, que l’agglomération ne peut plus se payer.

Il y a aussi la biennale des arts qui pèse lourd sur le budget et dont on sait qu’elle ne profite pas ou très peu aux habitants de la commune.

Un autre critère inquiétant : les dépenses de personnel qui atteignent un record à 59% des dépenses de fonctionnement en 2015. C’est beaucoup trop.

Et même si nous sommes favorables au retour de la fête votive, au vu de notre situation, il aurait été plus sage de la reporter.

N'oublions pas les autres gaspillages avec des procédures de modification du PLU annulées par la suite parce qu'insuffisamment réfléchies.

Quelle gestion ! Quelle maîtrise !

Laudun-l’Ardoise est pourtant la commune la plus riche du Gard Rhodanien avec 3 700 000 € (2014) d’attribution de compensation contre 2 900 000 € pour Bagnols sur Cèze ou 1 900 000 € pour Pont saint Esprit.

D’autres communes voisines disposent de sommes dérisoires et savent s’organiser avec ce qu’elles ont.

Après 20% d’augmentation des 3 taxes en 2009 par son prédécesseur pour équilibrer son budget, M. le Maire lui emboite le pas avec une augmentation énorme de 56% sur la taxe d’habitation et 7% sur la taxe foncière.

Il a également décidé de vendre des biens communaux pour 1 000 000 € en 2016 afin de remplir à court terme les caisses de la commune.

On n’a pas le droit de faire payer les Laudunois et les Ardoisiens pour ses erreurs. Un élu doit les assumer publiquement et en tirer les conclusions qui s’imposent.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article