Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Intervention lors du CM du 31/03/2016 (photo ML)

Intervention lors du CM du 31/03/2016 (photo ML)

Ci-dessous, l'intervention d'Yves CAZORLA de début de conseil municipal :

 

"Bonsoir à tous,

Je voudrais d’abord interpeller tous les conseillers de la majorité municipale.

Sachez que le vote des nouveaux taux d’imposition pénalise lourdement les habitants de votre commune.

Chacun d’entre vous peut faire annuler ce vote en votant CONTRE.

En votant POUR, vous donnez votre accord, non seulement pour enlever une somme importante à tous les ménages, mais également à la façon de gérer cette commune. Vous devez prendre vos responsabilités, voter en conscience, et l’assumer devant la population aujourd’hui.

M. le Maire,

Nous avons l’habitude de ne lever la main que si on vote CONTRE, ou si on s’abstient.

Si vous le permettez, je souhaiterai que ceux qui sont POUR, lèvent également la main pour cette délibération, afin que la population présente aujourd’hui, puissent savoir qui vote quoi."

 

(M. le Maire n'a pas souhaité donner suite à ma demande...)

 

"M. le Maire,

Vous n’avez pas informé la population de l’augmentation importante des taux des taxes locales.

Nous estimons que c’était votre devoir de le faire avant ce vote.

C’est nous qui avons fait ce travail et qui vous donnons la possibilité de vous expliquer aujourd’hui.

Les Laudunois et les Ardoisiens ont souhaité montré ce soir par leur présence, qu’ils étaient intéressés par la vie de leur commune.

Pouvez-vous leur annoncer maintenant, quelle est l’augmentation entre la somme qui leur a été prélevée par la commune en 2015, et celle qui leur sera prélevée par la commune en 2016 ?"

 

(M. le Maire n'a pas souhaité répondre à ma question...)

 

"Puisque vous n’assumez pas vos décisions, je vais le dire à votre place : la taxe d’habitation va augmenter de 56% et la taxe foncière sur le bâti de 7%. C’est énorme et c’est injuste pour nos concitoyens.

Une petite explication s’impose :

L'administration calcule la base d'imposition en appliquant certains abattements à la valeur locative brute de votre maison.

La taxe d'habitation qui revient à la commune est égale à cette base d'imposition multipliée par les taux fixés par la commune.

Le taux de la taxe d’habitation fixé par la commune était de 6.1% en 2015. Si on prend un cas concret avec une part communale de 400 € en 2015, elle sera de 624 € en 2016 avec le nouveau taux de 9.5%. Soit 224 € d’augmentation c'est à dire 56%.

Il faut ajouter également pour être plus complet l’augmentation fixée par l’état qui était de 3% environ en 2015. Ce qui correspondra à environ 60% d'augmentation.

M. le Maire,

Qu’ont fait les Laudunois et les Ardoisiens pour mériter ça. Ils vous ont élu, certes, mais j’ai eu beau chercher dans votre programme électoral, je n’ai rien trouvé sur ce sujet.

J’ai entendu les arguments qui m’ont été donnés en commission des finances : « les taux sont anormalement bas ». Est-ce vraiment un argument ?

Doit-on s’attendre à de nouvelles augmentations fortes pour rattraper le retard ? Si c’est le cas, je pense que c’est le moment de le dire à la population.

A ce stade, il est bon de rappeler encore une fois que Laudun-l’Ardoise, et je m’en réjoui, est la plus riche du Gard Rhodanien, avec des attributions de compensation reversées par l’agglo de 3 700 000 € en 2014 loin devant Bagnols sur Cèze et Pont Saint Esprit.

Il y a largement de quoi faire mais cet argent est mal utilisé.

Il faut savoir que beaucoup de communes n’ont rien ou très peu et s’en sorte mieux que nous.

L’autre argument, entendu en commission des finances, est : « Il faut équilibrer le budget car on n’a pas le choix ». Ce n’est pas un argument, mais plutôt un problème de gestion.

Nous vous avons alerté, à plusieurs reprises depuis plusieurs années, sur votre gestion municipale.

L’état se désengage, vous avez raison, tout le monde le sait. Mais qu’avez vous fait pour anticiper ? Pas grand chose.

Dans tout ménage qui voit ses revenus baisser, le train de vie diminue, parce qu’il n’y a pas d’autres solutions. Et que suppriment les ménages en premier ? Ce sont les loisirs, le restaurant, les fêtes, etc…

Mais vous, vous continuez comme si de rien n’était. Vous vous engagez pour 5 ans avec l’étoile de Bessèges et une étape de 40 000 € hors subvention, avec des retombées ridicules.

L’agglomération du Gard Rhodanien l’a abandonné, car elle ne peut plus la financer, alors que son budget est beaucoup plus important que celui de Laudun-l’Ardoise. Cherchez l’erreur !

Vous maintenez la biennale des arts qui va nous couter plus de 70 000 € et qui va très peu profiter aux habitants de la commune.

Vous voulez le retour de la fête votive, nous aussi. Mais attendons l’année prochaine si on n’en a pas les moyens cette année.

Vous présentez des modifications de PLU, mal préparées, illégales, et complètement inappropriées au bien être des usagers, puis vous les annuler, in extremis, sous la pression de notre groupe municipal.

Vous insistez encore une fois pendant des mois sur le même projet mais sous une autre forme et nous avons appris lors du dernier conseil municipal qu’il va également être annulé.

Ce sont des erreurs et encore des erreurs, qui nous font dépenser de l’argent que nous n’avons pas, pour rien.

Egalement en cause, votre politique de recrutement électoraliste avec des charges de personnel, qui représentent à elles seules 60% des dépenses de fonctionnement qui s’élèvent à 8 000 000 € environ.

Pourquoi avoir encore embauché 5 personnes de plus en 2015 avec l’état de nos finances ?

Les employés n’y sont pour rien si vous vous apercevez maintenant qu’il faut réduire les dépenses !

On m’a informé très récemment, que vous voulez réduire le nombre de policiers municipaux, et que vous supprimez les astreintes, alors que leur présence est plus que jamais nécessaire, avec les menaces terroristes sur notre territoire. Nous ne sommes pas d’accord avec ça.

Je ne serai pas plus long aujourd’hui, et je voudrai juste conclure, en vous demandant de retirer cette délibération injuste, de baisser vos prévisions de dépenses, et de revoir les taux de la taxe d’habitation et de la taxe foncière sur le bâti, afin de ne pas toucher au pouvoir d’achat des habitants.

Je vous remercie de votre attention."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article