Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Yves CAZORLA refoulé d'une réunion sur l'agglomération du Gard Rhodanien sans raison

Yves CAZORLA refoulé d'une réunion sur l'agglomération du Gard Rhodanien sans raison

J'ai appris il y a quelques jours dans le quotidien local qu'une réunion devait avoir lieu le 12 juin 2015 en mairie de Laudun entre le Président de l'agglomération du Gard Rhodanien, Jean-Christian REY, et le Maire de Laudun-l'Ardoise, Philippe PECOUT, à propos du conseil d'agglomération du 7 avril 2015 et la discordance de vote de tous les élus de la commune de Laudun.

Dans cet article, il était aussi question de la possible démission de Bernard PASQUALE de son poste de vice-président. Bien qu'appartenant à la majorité à l'agglomération, il s'est abstenu lors du vote du budget 2015.

La veille de cette entrevue, le 11 juin 2015, j'ai demandé des explications aux conseillers municipaux présents pendant la commission des finances qui se tenait en mairie de Laudun, dont M. VERDIER qui m'a dit qu'il n'était pas question de recevoir le Président de l'agglomération et que la réunion du 12 juin 2015 était annulée.

Je leur ai demandé de me tenir au courant de la suite qu'ils donneraient à la demande du Président de l'agglomération. Je me suis également renseigné à l'agglomération qui m'a fait part de multiples invitations déclinées par la commune de Laudun-l'Ardoise.

J'ai appris ensuite que le Maire de Laudun-l'Ardoise, Philippe PECOUT, avait accepté une invitation le 26 juin 2015 à condition que tous les conseillers d'agglomération de Laudun soient présents.

Je me suis rendu en mairie l'après-midi du 24 juin 2015, soit deux jours avant, pour demander confirmation de la tenue de cette réunion au Directeur de cabinet de Philippe PECOUT et à l'adjoint à l'urbanisme mais la réponse a été assez floue, sauf quand j'ai dit que j'étais parfaitement au courant de la date et de l'heure de ce rendez-vous. Je leur ai alors demandé de prévenir Philippe PECOUT qu'il lui restait deux jours pour m'inviter à cette réunion.

Je leur ai dit que je serai de toute façon présent ce vendredi 26 juin 2015 à 11h à l'arrivée du Président.

J'ai vraiment tenu à prévenir Philippe PECOUT pour ne pas le prendre à défaut, c'est la moindre des choses de la part d'un élu. Je l'ai croisé encore la veille de ce rendez-vous, le 25 juin 2015, sans qu'il n'aborde ce sujet. Je n'ai pas non plus tenu à l'aborder de nouveau car j'estimais avoir fait ce qu'il fallait pour qu'il prenne ses responsabilités.

Il ne m'a pas fait parvenir d'invitation et ce n'est pas correct de sa part.

Comme je m'y étais engagé, je me suis rendu le 26 juin 2015 à 11h00 en mairie de Laudun-l'Ardoise.

J'ai vu arriver le Président de l'Agglomération, Jean-Christian REY, et nous avons attendu ensemble une dizaine de minutes Philippe PECOUT qui devait sans doute préparer la réunion avec ses collègues conseillers d'agglomération dont Patrice PRAT et qui devait surtout réfléchir avec un noeud à l'estomac sur la façon de m'interdire de participer à cette réunion.

Philippe PECOUT est sorti pour accueillir le Président et m'a interpelé en me disant d'un ton autoritaire :"Vous, vous ne rentrez pas !"

Je lui ai demandé des explications qu'il a été incapable de donner. Devant ce manque d'arguments, je lui ai demandé s'il avait des consignes particulières et il s'est emballé.

Afin de se justifier, il m'a d'abord dit que c'était un rendez-vous en tête à tête avec le Président. Faux, le Président a d'ailleurs précisé lui-même qu'il lui avait été rapporté que tous les conseillers d'agglomération seraient présents.

Philippe PECOUT a dit "oui mais seulement les conseillers de la majorité". Je lui ai alors dit qu'il n'y a pas de majorité ni d'opposition à l'Agglomération. Il m'a dit que je n'avais pas signé la charte à l'agglomération mais il oublie que tous les conseillers d'agglomération Laudunois ne l'ont pas signée et ils sont pourtant invités à cette réunion.

Il a lourdement insisté et je lui ai dit que c'était anti-démocratique et en total décalage avec ce qu'il veut mettre en place dans la commune, c'est à dire les conseils consultatifs de quartiers.

Je n'ai pas voulu forcer le passage car je trouve que ce n'est pas digne d'un élu qui se respecte mais je lui ai dit que je n'en resterai pas là.

Il s'est encore emballé en disant que j'étais coutumier du fait et que je n'hésitais pas à attaquer la municipalité au tribunal. Je ne vois pas le rapport.

J'ai alors répondu que la requête que notre groupe a faite devant le tribunal administratif  sur les deux dernières procédures illégales du PLU auxquelles il faisait allusion était justifiée et je lui ai rappelé qu'il a par ailleurs retiré ces deux procédures pour éviter que ce soit le tribunal qui ne le fasse à sa place.

Il a alors répété "Vous ne rentrez pas". J'ai alors salué le Président et j'ai redit à M. PECOUT que je n'en resterai pas là.

Je dois préciser que le Président de l'agglomération a été très correct avec moi, qu'il était tout à fait d'accord et qu'il trouvait normal que j'assiste à cette réunion.

Je remarque également que l'attitude de Philippe PECOUT n'est pas du tout la même en présence de Patrice PRAT.

La décision du Maire de Laudun montre bien la volonté des élus de cette municipalité de ne pas respecter la démocratie. On se demande bien en quoi M. CAZORLA les gène. A méditer...

La mise en place des conseils consultatifs de quartier que Philippe PECOUT veut mettre en place à Laudun est une très bonne idée que nous avions aussi prévu dans notre programme municipal mais auront-il vraiment un rôle à jouer?

On peut se poser la question car ils arrivent juste après l'annulation des deux procédures du PLU qui ont mis en évidence l'absence totale de concertation avec la population et l'interdiction de participer à une réunion officielle au conseiller d'agglomération du groupe municipal "Laudun l'Ardoise Renouveau" qui représente plus de 46% des habitants de Laudun-l'Ardoise

 

Yves CAZORLA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article