Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Débat d'orientation budgétaire

Mon intervention lors du débat d'orientation budgétaire :

 

La réponse à la crise, encore et toujours l'austérité 

Je ne vais pas m’étaler sur le contexte national comme vous l’avez fait dans votre note de synthèse mais je vais en citer les principaux points.

Sans être économiste, on remarque que tous les indicateurs sont dans le rouge : le déficit public, la dette publique, la courbe du chômage qui ne s’inverse pas, la croissance qui ne décolle pas, l’inflation qui est faible, alors

La seule réponse du gouvernement socialiste, c’est tout le contraire de ce qu’il faut faire. L’austérité, avec des augmentations d’impôts pour les ménages, pour les entreprises, des frais de santé qui sont de moins en moins pris en charge, des salaires et des pensions de retraite qui ne sont plus réévalués et évidemment un pouvoir d’achat au plus bas qui favorise la paupérisation et plonge les Français et les entreprises françaises dans un pessimisme et une méfiance forcément néfaste à la reprise de l’économie.

Pour les collectivités, ça se traduit par une baisse des dotations qui entraine une baisse des investissements et une mise en difficulté des entreprises avec la disparition des plus petites d’entre elles.

La réponse que, nous élus, devons avoir est qu’il faut faire des économies, réduire le train de vie et mieux dépenser l’argent public, nous en sommes tous responsables. La hausse des impôts n’est pas la solution.

 

Pas d'augmentation du taux des taxes locales

Au niveau local, il n’y a pas d’augmentation des taux des impôts locaux mais le produit attendu par la commune est en hausse d’environ 7% si on prend les chiffres des notes de synthèse que vous avez transmis pour les DOB 2014 et 2015.

 

Un impôt masqué

On note également une augmentation de 25% en 2015 sur la TEOM (Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères) qui est fixée par la commune et votée au conseil communautaire de l’agglomération du Gard Rhodanien. Cette taxe est incluse dans la taxe foncière qui va donc encore augmenter. C’est une façon déguisée de prendre encore de l’argent au contribuable qui va un peu plus lui mettre la tête sous l’eau comme le fait le gouvernement que vous soutenez. J’ai d’ailleurs été le seul des 6 élus Laudunois à voter contre cette délibération, ce qui ne laisse aucun doute sur l’origine de cette augmentation. C’est bien la commune qui en porte la responsabilité.

Ceci porte l’augmentation à environ 31% depuis votre élection en mairie de Laudun-l’Ardoise. C’est la crise pour tout le monde et il faut arrêter de taper sur les Laudunois et les Ardoisiens. Il faut faire des économies et j’ai d’ailleurs entendu avec beaucoup de plaisir le discours de notre député conseiller communautaire qui allait dans le même sens au dernier conseil d’agglo alors qu’il tenait un tout autre langage lors du DOB de la commune l’année dernière.

Donc, cette augmentation de la TEOM, elle ne passe pas. Vous devez mieux gérer, nous devons mieux gérer. Je l’ai dit nous sommes tous responsables.

 

Pas de plan économie

Pour faire des économies il faut être volontaire. Je ne comprends d’ailleurs pas dans le contexte actuel que nous ayons acheté cette année un véhicule de fonction à 20 000 € pour M. PERES. C’est ce qui m’a été rapporté en commission des finances. On est dans le luxe et ce n’est pas admissible dans le contexte actuel car il s’agit d’argent public.

Concernant la dette qui va diminuer de 8%, elle est mécanique quand on ne fait pas d’emprunt et on ne peut que s’en réjouir mais pour ma part, j’attendrai la fin de l’année pour le faire car vous avez déjà emprunté en cours d’année il y a deux ans si mes souvenirs sont bons.

Les charges de personnel ne sont pas abordées dans les dépenses de fonctionnement, on suppose donc qu’elles vont continuer d’augmenter alors qu’elles sont déjà à un niveau inquiétant de 55%. Là aussi il y a une politique volontariste à mener mais je crois comprendre que ce n’est pas votre choix.

C’est là-aussi très déconcertant parce que votre prédécesseur tenait un tout autre langage au président de l’agglo lors du dernier conseil communautaire sur les charges de personnel qu’il considère élevées.

La réponse du président a été immédiate : «Vous avez plus embauché que CRET quand vous étiez président de RCL, ce qui est fait aujourd’hui à l’agglo est aux antipodes de vos méthodes».


----------------

 

Le groupe Laudun-l'Ardoise Renouveau a voté contre ce budget 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article