Publié par yves.cazorla.over-blog.com

Un glissement de terrain a déjà eu lieu dans les années 90 dans cette zone maintenant constructible. Les autorités municipales de l'époque ont fait appel à Intrasol pour étudier le problème

Un glissement de terrain a déjà eu lieu dans les années 90 dans cette zone maintenant constructible. Les autorités municipales de l'époque ont fait appel à Intrasol pour étudier le problème

 

Une étude géologique a été réalisée en 1985

La révision du PLU de Laudun Ouest a été approuvée par le conseil municipal le 9 juin 2011.

Par ce document d'urbanisme, le Maire de l'époque a souhaité notamment placer plusieurs parcelles du quartier Puech Velin de Laudun dans une zone à urbaniser.

Ces parcelles étaient jusqu'alors en zone naturelle à l'initiative de ses prédécesseurs qui avaient jugé que ces lieux étaient dangereux pour la population et qu'ils ne devaient donc pas accueillir de constructions.

Une étude géologique avait d’ailleurs été commandée par la mairie de Laudun-l’Ardoise pour évaluer ce risque et mettre en sécurité les riverains.

Cette étude réalisée par Intrasol (voir ci-dessous) qui date de 1985, donne des précisions sur les risques de glissement de terrain et préconise d’effectuer quelques aménagements afin de rendre les parcelles constructibles.

Un glissement de terrain a ensuite eu lieu en 1994 et a conforté la décision des élus de laisser ces terrains en zone naturelle.

Selon les propriétaires de la rue Edouard Belin, en contrebas de ces parcelles, les candidats de la liste Laudun l’Ardoise en cœur qui leur ont rendu visite pendant la dernière  campagne électorale, leur ont assuré qu’il n’y aurait jamais de constructions à cet endroit.

Un permis délivré sans réserve

Mais une demande de permis a très vite été déposée en mairie et signée par le nouveau Maire dès son installation sans aucune réserve vis à vis du risque de glissement de terrain et sans aucune référence à l’étude géologique de 1985.

Ces personnes ont ensuite tenté à plusieurs reprises de voir M. le Maire afin de comprendre les raisons de cette décision mais une fois les élections passées, ils n’ont jamais pu obtenir de rendez-vous.

Ils ont alors fait plusieurs courriers, simples puis recommandés, dont le dernier au mois de juin 2014 mais là encore ils n’ont eu aucune réponse.

C'est à ce moment là que j'ai entendu parler de leurs mésaventures.

Je les ai rencontrés et leur ai conseillé tout d’abord d’insister encore une fois pour discuter avec M. le Maire voire l’adjoint à l’urbanisme qui sont mandatés par les électeurs pour endosser toutes les responsabilités sur ce sujet. Sans succès.

J’ai ensuite relayé leur demande courant octobre 2014 en écrivant moi-même une lettre (voir ci-dessous) à M. le Maire mais je n’ai pas eu plus de succès qu’eux.

Le Maire aux abonnés absents

Nous avons ensuite décidé d’aller en mairie ensemble le mardi 2 décembre 2014 pour obtenir les réponses aux questions posées depuis déjà 8 mois mais personne n’a pu nous recevoir si ce n’est le jeune Directeur de cabinet de M. le Maire qui nous a proposé de prendre rendez-vous avec M. le Maire et l’adjoint à l’urbanisme pour le 11 décembre 2014 à 18h00 en mairie.

Rendez-vous que nous avons accepté.

Je m’y suis rendu au jour et à l'heure indiqués par les services communaux avec les habitants concernés mais nous avons trouvé une porte close et personne pour nous accueillir.

C’est inadmissible car personne ne m’a prévenu alors que j’ai vu à plusieurs reprises M. le Maire cette semaine.

Les propriétaires concernés sont excédés par cette situation et se sentent trompés par les représentants de l’autorité communale.

Pourquoi ne les reçoit-on pas ?

Nous demandons seulement à être rassurés par la municipalité

Ils ne sont pas contre les nouvelles constructions mais ils demandent seulement à être rassurés car ils ont peur pour leur famille vis-à-vis du risque de glissement de terrain qui va s’accroitre avec le poids des nouvelles constructions qui vont sortir de terre ces prochains jours.

Ils souhaitent savoir pourquoi un permis de construire a pu être délivré sans réserve alors qu’une étude géologique identifiant un risque sérieux le justifiait.

Ils demandent également si une nouvelle étude plus récente a été réalisée à l'initiative de la commune qui minimiserait ce risque et souhaiteraient la voir afin d'être rassurés.

Enfin, s'il n'y a vraiment pas de nouvelle étude géologique, ils demandent quels sont les éléments qui justifient la délivrance d’un permis de construire sans réserve.

J'ai beaucoup discuté avec eux et je peux dire qu'ils veulent simplement savoir s'ils courrent un risque suppémentaire.

Selon eux, l’adjoint à l’urbanisme s’est rendu deux fois récemment sur ces parcelles sans les prévenir mais il n’a pas donné plus d’explications sur ces demandes aux personnes qui l’avaient rejoint sur place.

Voilà comment fonctionne les élus de la majorité à Laudun-l’Ardoise.

Le Directeur de cabinet du Maire me reprochait le mardi 2 décembre 2014 de ne pas savoir comment fonctionne la mairie de Laudun-l’Ardoise.

Je dois avouer qu’il a complètement raison.

Courrier du groupe "Laudun l'Ardoise Renouveau" qui relaye la demande des riverains, accompagné du rapport de l'étude géologique de 1985 réalisé par INTRASOL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article