Publié par yves.cazorla.over-blog.com

M. CLUZEL devant la mairie de Laudun-l'Ardoise demande à être reçu par M. le Maire
M. CLUZEL devant la mairie de Laudun-l'Ardoise demande à être reçu par M. le Maire
M. CLUZEL devant la mairie de Laudun-l'Ardoise demande à être reçu par M. le Maire

M. CLUZEL devant la mairie de Laudun-l'Ardoise demande à être reçu par M. le Maire

Jean-François CLUZEL, gérant du camping "Le Cesar", a demandé à être reçu par M. le Maire qui a refusé plusieurs fois selon lui de le recevoir.

Il a tout d'abord attiré l'attention des habitants ces derniers mois avec une lettre ouverte distribuée le 29 octobre 2013 dans les boites à lettres pour expliquer l'affaire qui l'opposait à la mairie de Laudun-l'Ardoise et son Maire Patrice PRAT.

Cette affaire jugée en 1ère instance et en appel a abouti à une expulsion qui doit intervenir à partir du 8 juin 2014. Le point de discorde vient selon lui de la construction d'un local sans permis de construire. "J'ai posé un permis de construire en mairie et je n'ai pas eu de réponse. J'ai alors construit un hangar qui, je le signale, ne me profite pas, ce n'est pas une habitation. C'est seulement pour répondre à la règlementation pour mettre à l'abri les clients du camping en cas de problème nucléaire". "Je ne peux pas prouver le dépot du permis car on ne m'a pas remis de recepissé" dit-il.

Le Maire de Laudun-l'Ardoise est maintenant Philippe PECOUT, l'occasion pour Jean-François CLUZEL d'essayer de renouer le dialogue. Et il l'a fait dans un premier temps en transmettant un courrier recommandé le 17 avril 2014 pour expliquer sa situation et dans un deuxième temps en demandant un rendez-vous qu'il n'a pas obtenu : "Je lui tends la main pour trouver une solution afin de sauver le camping et éviter de me retrouver à la rue dans deux jours car c'est mon domicile. Ce camping, c'est le fruit du travail et de l'investissement de toute ma vie".

Il ne comprend pas les raisons de cet acharnement pour un local qu'il a proposé de détruire. "Je peux détruire ce local qui m'est complètement inutile mais il faudra de toute façon le reconstruire car il répond à une demande du préfet. Je suis prêt à le faire quand même mais ce n'est pas juste de me prendre tous mes biens pour une broutille. Il faut que j'en discute avec le nouveau Maire qui comprendra, j'en suis sur, mon désarroi".

En attendant, Jean-François CLUZEL manifeste devant la mairie pour attirer l'attention du Maire de Laudun l'Ardoise.

De retour de l'espace famille loisirs, Philippe PECOUT a rencontré vers 10h00 Yves CAZORLA  qui lui a demandé des explications en présence de M. CLUZEL devant la mairie de Laudun-l'Ardoise. Philippe PECOUT a paru un peu géné par la situation mais il a pris quelques minutes pour écouter M. CLUZEL.

"Je ne peux pas vous recevoir aujourd'hui j'ai des rendez-vous toute la journée", "je veux bien vous recevoir en début de semaine prochaine mais en présence de mes conseils", "De toute façon, on ne reviendra pas sur les décisions de justice" ont été les principales phrases du premier édile à l'égard du gérant du camping.

Tout le monde peut comprendre que M. le Maire n'a pas tous les éléments de ce dossier mais bien qu'il soit sensible, selon ses propres termes, aux dégats qui seront causés par une expulsion dès ce dimanche 8 juin, il ne met pas de caractère d'urgence à cette situation.

M. CLUZEL a décidé de continuer son action tant qu'il n'aura pas obtenu le rendez-vous qu'il souhaite avant son expulsion.

Le groupe "Laudun l'Ardoise Renouveau" ne comprend pas qu'on ne bouscule pas l'agenda de M. le Maire pour recevoir un administré dans une situation d'urgence comme celle de M. CLUZEL.

 

Yves CAZORLA

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article